Nourrir votre bébé prématuré au lait maternel

Il est particulièrement important qu'un bébé prématuré soit nourri au lait maternel, mais l'allaitement direct peut être difficile. Lisez les conseils de notre expert pour que votre bébé prématuré bénéficie de tous les bienfaits de votre lait

Feeding your premature baby breast milk
Medela expert Katsumi Mizuno
Professor Katsumi Mizuno, Department of Paediatrics, Showa University Koto Toyosu Hospital:
Katsumi est l'une des pédiatres en néonatologie les plus influentes au Japon. Elle est également consultante en lactation agréée et professeure de pédiatrie à l'université de médecine de Showa. Ses recherches portent avant tout sur la succion du nourrisson, la constitution de banques de lait, ainsi que l'utilisation du lait maternel pour aider les bébés prématurés hospitalisés en unité néonatale de soins intensifs.

Si votre bébé est né avant votre 37e semaine de grossesse, il sera considéré comme prématuré.1 Nous ne connaissons pas toujours les causes d'une naissance prématurée, mais certains facteurs en augmentent la probabilité, notamment les grossesses gémellaires et multiples, certaines maladies affectant la mère ou le fœtus ou des antécédents de naissances prématurées.

Les bébés prématurés passent moins de temps dans l'utérus, ils doivent donc terminer leur croissance et sont susceptibles d'être plus vulnérables aux maladies et infections. Il est également possible qu'ils doivent séjourner en unité néonatale de soins intensifs.

Pourquoi le lait maternel est-il si important pour un bébé prématuré ?

Le lait maternel est important pour la croissance et le développement optimaux des nourrissons nés à terme et encore plus pour les bébés prématurés.

Des facteurs importants, tels que le DHA (un acide gras vital pour le bon développement du cerveau et des yeux) et l'immunoglobuline G (un anticorps), sont transportés de la mère au fœtus via le placenta tout au long de la grossesse.2,3 En raison de leur naissance anticipée, les bébés prématurés n'ont pas complètement reçu ces facteurs importants dans l'utérus, mais le lait des mères de nourrissons prématurés contient plus de matière grasse et d'immunoglobuline sécrétoire que le lait des mères de bébés nés à terme.4

Les bébés prématurés ayant un tractus gastro-intestinal immature, ils peuvent avoir des difficultés de digestion et d'absorption des nutriments. Ils ont donc besoin d'un aliment facile à digérer par leurs intestins délicats. Votre lait maternel contient des enzymes qui favorisent la digestion de votre bébé,5 ainsi qu'un facteur de croissance épidermique qui, en retour, contribue à la maturation de son intestin.6 Les bébés prématurés principalement nourris au lait maternel ont une perméabilité intestinale sensiblement inférieure à celle des bébés prenant majoritairement du lait artificiel, ce qui signifie que moins de particules (potentiellement à l'origine de maladies) peuvent traverser la paroi intestinale pour passer dans le sang.7

Le lait maternel est tellement important pour les prématurés que si leur propre mère ne peut pas leur fournir suffisamment de lait au début, pour une raison quelconque, ils doivent être nourris au lait de donneuses plutôt qu'au lait artificiel pour assurer la transition. 

Le lait maternel est-il réellement avantageux pour les bébés prématurés ?

Votre lait maternel contient des agents protecteurs qui contribuent à éviter des maladies graves susceptibles d'affecter votre bébé prématuré,8 notamment des infections aiguës,9 la rétinopathie des bébés prématurés (qui entraîne une perte de la vue)10 et la dysplasie broncho-pulmonaire (une affection pulmonaire chronique).11

Plus votre bébé prend de lait maternel, plus le risque de maladie diminue.12 Chaque augmentation de 10 ml (0,3 fl oz) par jour, par kg (2,2 lb) du poids d'un bébé, réduit le risque de septicémie de 19 %.9 Et le risque d'entérocolite ulcéro-nécrosante, une pathologie de l'intestin potentiellement mortelle, est également dix fois moindre chez les bébés prématurés nourris au lait maternel que chez les bébés prématurés alimentés au lait artificiel.13 Par conséquent, chaque goutte compte !

Mais surtout, les nourrissons prématurés nourris au lait de leur mère ont tendance à sortir de l'hôpital deux semaines plus tôt en moyenne que les nourrissons nourris au lait artificiel.14 Ils ont également presque 6 % de chances de moins de devoir retourner à l'hôpital au cours de leur première année.15

Sur le long terme, il a été prouvé que le lait maternel améliorait le développement mental et physique. Des recherches montrent que les nourrissons présentant un faible poids à la naissance et nourris au lait maternel en unité de soins intensifs obtenaient cinq points de QI de plus que les autres15, ainsi qu'une meilleure capacité cardiaque au cours de leur vie.17

Produirai-je du lait si mon bébé naît plus tôt que prévu ?

Oui, les mères sont prêtes à produire du lait maternel dès la moitié de la grossesse. Lorsque le placenta est expulsé après la naissance de votre bébé, votre taux d'hormone de grossesse, la progestérone, diminue pour permettre à vos seins de commencer à produire du colostrum, votre premier lait. En général, la production de lait d'une mère est déclenchée par la prise du sein et la succion régulière de son bébé, mais si votre bébé naît prématurément, il ne sera peut-être pas capable de prendre le sein au début.

Vous pouvez reproduire les sensations qui déclenchent la production en stimulant vos seins et vos mamelons manuellement ou en utilisant un tire-lait, qui pourrait vous aider à collecter ce colostrum riche en nutriments afin de le donner à votre bébé.18 La suite de cet article vous indiquera la marche à suivre si votre bébé prématuré n'est pas encore capable de prendre le sein.

La montée de lait de la mère a généralement lieu entre le deuxième et le quatrième jour après la naissance, mais en cas d'accouchement prématuré, elle est parfois retardée. Toutefois, une étude récente a montré que la montée de lait des mères qui exprimaient leur lait dans un délai d'une heure après l'accouchement se faisait au moment prévu.19 C'est aussi pour cela qu'il est important de commencer à exprimer le lait maternel dès que possible.

Comment me préparer si je sais que mon bébé sera prématuré ?

Visitez l'unité néonatale de soins intensifs afin de vous familiariser avec les lieux et les soins apportés aux bébés prématurés. Il est également judicieux de savoir comment le lait maternel est produit et exprimé et de comprendre son importance, pas seulement en tant qu'aliment mais également en tant que médicament pour ces bébés. Pour en savoir plus, consultez le livre électronique gratuit de Medela "La science fascinante du lait maternel".

Et si mon bébé prématuré ne peut pas s'alimenter au sein ?

De nombreux bébés nés avant 34 semaines ont des difficultés à coordonner la succion, la déglutition et la respiration. Tant que votre bébé prématuré ne peut pas prendre le sein, le personnel soignant placera délicatement une sonde dans son estomac passant par le nez ou la bouche afin de le nourrir. Tous les repas de votre bébé se feront de cette manière jusqu'à ce qu'il soit prêt à prendre votre sein.

Si votre bébé est trop faible pour rester au sein et téter, vous pouvez utiliser le tire-lait de votre hôpital ou de votre établissement de naissance pour « faire office de bébé ». La stimulation de vos seins à l'aide d'une technologie d'initiation basée sur la recherche,20 qui imite le schéma de succion des nourrissons humains, au cours des premières heures21 est importante pour contribuer à initier et à maintenir votre production de lait.

Vous devrez exprimer du lait aussi souvent qu'un nouveau-né en bonne santé s'alimenterait normalement, ce qui implique de tirer votre lait toutes les deux ou trois heures, c'est-à-dire au moins 8 à 12 fois par 24 heures.

Certaines mères réussissent à administrer de petites quantités de lait maternel exprimé dans la bouche de leur bébé à l'aide d'une seringue. Alternativement, vous pouvez placer des cotons-tiges imbibés de lait maternel dans la bouche de votre bébé.22 Cela permet à votre bébé de goûter votre lait, ce qui peut faciliter le passage à l'allaitement exclusif, et d'enduire sa bouche des composants protecteurs renforçant le système immunitaire. Vous pouvez vous impliquer de bien des manières. Demandez aux professionnels de santé ce que vous pouvez faire pour votre bébé. 

Les bébés présentant un très faible poids à la naissance, moins de 1,5 kg (3 lb 5 oz) environ, ont souvent besoin de plus de protéines, de calcium et de phosphore. Un fortifiant leur est donc administré en plus du lait de leur mère. Dans certains pays, des fortifiants dérivés du lait maternel sont disponibles, mais au Japon, ils sont à base de lait de vache.

Avez-vous des conseils pour l'expression du lait ?

Si votre bébé doit séjourner à l'unité néonatale de soins intensifs, les néonatologistes recommandent l'utilisation d'un tire-lait double afin d'exprimer du lait pour votre bébé. Je recommande toujours le tire-lait Symphony de Medela. La double expression ne vous permet pas simplement d'exprimer du lait plus rapidement, elle fournit également 18 % de lait en plus en moyenne que l'expression successive de chaque sein.23

J'encourage également les mères à exprimer leur lait dans le cadre le plus confortable possible. Il est largement reconnu que le meilleur moment pour exprimer son lait est immédiatement après ou pendant un contact peau à peau prolongé avec votre bébé (voir ci-dessous pour plus d'informations sur le « portage kangourou ») ou lorsque vous êtes à son chevet et que vous pouvez le regarder pendant que vous tirez votre lait. Votre organisme libère l'ocytocine, l'hormone à l'origine du réflexe d'écoulement, lorsque vous regardez, touchez, sentez et pensez à votre bébé.24 Par conséquent, le personnel de l'unité néonatale de soins intensifs vous proposera certainement un endroit confortable dans une atmosphère détendue pour exprimer votre lait.

Qu'est-ce que le portage kangourou des bébés prématurés ?

Avec le portage kangourou, les parents portent leur nouveau-né peau à peau contre leur torse nu pendant de longues périodes. Il peut avoir de nombreux avantages incroyables pour vous, votre bébé et votre production de lait. Le contact peau à peau contribue à calmer et à réguler la respiration et le rythme cardiaque de votre bébé, à le tenir au chaud et à lui permettre de se reposer contre vous ou contre votre partenaire. Le portage kangourou vise également à améliorer la santé des bébés prématurés.25 Pour les mères, il est associé à une augmentation des volumes de lait exprimé26 et de la durée de l'allaitement.27 Des contacts peau à peau de 30 à 60 minutes minimum avant un repas permettent à votre bébé de prendre le temps de se réveiller et de sentir la faim, et cela évite de le brusquer.

Que faire si le personnel de l'unité néonatale de soins intensifs propose du lait artificiel ?

N'hésitez pas à leur signaler que vous souhaitez donner du lait maternel à votre bébé et non du lait artificiel. Si votre lait maternel ne suffit pas à votre bébé, demandez au personnel du service de néonatologie une aide supplémentaire pour augmenter votre production de lait.

Il est normal que les mères de bébés en unité néonatale de soins intensifs soient inquiètes ou angoissées. Ces sentiments peuvent parfois affecter la production de lait, il est donc très important de demander toute l'aide dont vous avez besoin. N'oubliez pas, vous avez le droit de demander de l'aide. Les professionnels de santé peuvent également vous présenter la personne adaptée pour vous aider à allaiter, notamment une consultante en lactation.

Et les banques de lait de donneuses ?

L'American Academy of Pediatrics a déclaré qu'en l'absence de lait maternel et malgré une aide considérable à l'allaitement, il convient d'utiliser du lait de donneuses pasteurisé.28 Des banques de lait certifiées appliquent des normes strictes en matière de contrôle et de test des donneuses potentielles, de pasteurisation et de test du lait avant son utilisation dans les hôpitaux afin de minimiser la transmission potentielle d'infections.

Comment passer de l'expression du lait à l'allaitement au sein ?

Quel que soit l'âge gestationnel de votre bébé, s'il est assez stable pour être porté peau à peau, vous pouvez lui proposer le sein afin de s'entraîner à la succion (non nutritive). C'est la meilleure façon pour lui de commencer à apprendre l'allaitement avant d'être complètement prêt à coordonner la succion, la déglutition et la respiration.

Les bébés aiment l'odeur du lait maternel, vous pouvez donc en exprimer sur votre mamelon avant de mettre votre bébé au sein afin de l'aider à trouver votre mamelon et de l'inciter à téter. Il pourrait même être capable d'obtenir un peu de lait lors de la prise du sein. Ne vous inquiétez pas s'il ne semble pas beaucoup progresser, il apprend à chaque fois. Au final, il pourrait commencer par téter une fois ou deux, puis un jour prendre un repas complet au sein. En attendant, tenez-le sur votre poitrine pendant qu'il est nourri au lait à l'aide d'une sonde, cela l'aidera à associer un ventre plein à votre sein et votre lait.

L'allaitement non nutritif peut débuter dès que vous vous sentez à l'aise avec le portage kangourou, tant que votre bébé ne souffre pas de bradycardie (rythme cardiaque lent) ou de désaturation (faible oxygénation du sang). Votre bébé pourra être allaité dès qu'il en sera capable. Il prendra progressivement des forces pour supporter une prise plus longue et prendre davantage de lait avec le temps.

Références

1 World Health Organization. Geneva, Switzerland; 2018. Media Centre: Preterm birth fact sheet; November 2017 [26.03.2018]. Available from: http://www.who.int/mediacentre/factsheets/fs363/en/

2 Duttaroy AK. Transport of fatty acids across the human placenta: a review. Prog Lipid Res. 2009;48(1):52-61.

3 Palmeira P et al. IgG placental transfer in healthy and pathological pregnancies. Clin Dev Immunol. 2012;2012: 985646.

4 Underwood MA. Human milk for the premature infant. Pediatr Clin North Am. 2013;60(1):189-207.

5 Pamblanco M et al. Bile salt‐stimulated lipase activity in human colostrum from mothers of infants of different gestational age and birthweight. Acta Paediatr. 1987;76(2):328-331.

6 Dvorak B. Milk epidermal growth factor and gut protection. J Pediatr. 2010;156(2):S31-35.

7 Taylor SN et al. Intestinal permeability in preterm infants by feeding type: mother's milk versus formula. Breastfeed Med. 2009;4(1):11-15.

8 Newburg DS. Innate immunity and human milk. J Nutr. 2005;135(5):1308-1312.

9 Patel AL et al. Impact of early human milk on sepsis and health-care costs in very low birth weight infants. J Perinatol. 2013;33(7):514-519.

10 Zhou J et al. Human milk feeding as a protective factor for retinopathy of prematurity: a meta-analysis. Pediatrics. 2015;136(6):e1576-1586.

11 Patel AL et al. Influence of own mother's milk on bronchopulmonary dysplasia and costs. Arch Dis Child Fetal Neonat Ed. 2017;102(3):F256-F261.

12 Meier PP et al. Improving the use of human milk during and after the NICU stay. Clin Perinatol. 2010;37(1):217-245.

13 Lucas A, Cole TJ. Breast milk and neonatal necrotising enterocolitis. Lancet. 1990;336(8730-8731):1519-1523.

14 Schanler RJ et al. Randomized trial of donor human milk versus preterm formula as substitutes for mothers' own milk in the feeding of extremely premature infants. Pediatrics. 2005;116(2):400-406.

15 Vohr BR et al. Beneficial effects of breast milk in the neonatal intensive care unit on the developmental outcome of extremely low birth weight infants at 18 months of age. Pediatrics. 2006;118(1):e115-123.

16 Victora CG et al. Breastfeeding in the 21st century: epidemiology, mechanisms, and lifelong effect. Lancet. 2016;387(10017):475-490.

17 Lewandowski AJ et al. Breast milk consumption in preterm neonates and cardiac shape in adulthood. Pediatrics. 2016;138(1):pii:e20160050.

18 Meier PP et al. Which breast pump for which mother: an evidence-based approach to individualizing breast pump technology. J Perinatol. 2016;36(7):493-499.

19 Parker LA et al. Effect of early breast milk expression on milk volume and timing of lactogenesis stage II among mothers of very low birth weight infants: a pilot study. J Perinatol. 2012;32(3):205-209.

20 Meier PP et al. Breast pump suction patterns that mimic the human infant during breastfeeding: greater milk output in less time spent pumping for breast pump-dependent mothers with premature infants. J Perinatol. 2012;32(2):103-110.

21 Parker LA et al. Association of timing of initiation of breastmilk expression on milk volume and timing of lactogenesis stage II among mothers of very low-birth-weight infants. Breastfeed Med. 2015;10(2):84-91.

22 Lee J et al. Oropharyngeal colostrum administration in extremely premature infants: an RCT. Pediatrics. 2015;135(2):e357-366.

23 Prime PK et al. Simultaneous breast expression in breastfeeding women is more efficacious than sequential breast expression. Breastfeed Med 2012; 7(6):442–447.

24 Uvnäs Moberg K, Prime DK. Oxytocin effects in mothers and infants during breastfeeding. Infant 2013; 9(6):201–206.

25 Boundy EO et al. Kangaroo mother care and neonatal outcomes: a meta-analysis. Pediatrics. 2015;137(1): e20152238.

26 Acuña-Muga J et al. Volume of milk obtained in relation to location and circumstances of expression in mothers of very low birth weight infants. J Hum Lact. 2014;30(1):41-46

27 Nyqvist KH et al. Towards universal kangaroo mother care: recommendations and report from the first European conference and seventh international workshop on kangaroo mother care. Acta Paediatr. 2010;99(6):820-826.

28 American Academy of Pediatrics - Section on Breastfeeding. Breastfeeding and the use of human milk. Pediatrics. 2012;129(3):e827-841.