Production de lait maternel : fonctionnement de l'offre et de la demande

Saviez-vous que vos seins produisent du lait pour répondre à la demande de votre bébé ? Découvrez des faits étonnants concernant la production de lait maternel les premiers jours, semaines et mois

Breast milk production: How supply and demand works

Votre corps est capable de produire du lait maternel en fonction des besoins de votre bébé à tous les stades de votre parcours d'allaitement. Pour bien démarrer l'allaitement, vous devez comprendre comment s'active la production de lait maternel, ce qui arrive au lait lorsque votre bébé tète et pourquoi votre production s'adapte à lui et sa croissance.

Le premier jour : votre production de lait maternel à la naissance

Votre bébé doit être prêt à commencer à téter dès la naissance. Le déclenchement engendré par la mise au sein et la succion régulière favorisent l'activation de vos cellules de production de lait ainsi que la production de votre premier lait maternel, le colostrum.1 Essayez de le nourrir dès sa première heure si possible et dès qu'il montre de l'intérêt après la première tétée afin de poser les bases d'une bonne production de lait maternel à l'avenir.2

Les premiers jours : votre lait maternel commence à monter

Pendant cette phase de production de lait maternel, votre corps attend la chute des niveaux d'hormone de grossesse, la progestérone (qui commence à baisser après l'expulsion du placenta), ainsi que des hormones de production de lait, y compris la prolactine, l'insuline et l'hydrocortisone, pour passer à la vitesse supérieure. Les hormones favorisent le démarrage de la lactation.3 Aux alentours du troisième jour suivant la naissance, votre lait maternel « monte » et vos seins commencent à sembler nettement plus fermes et pleins.1

Le premier mois : établir votre production lactation

Au cours des premières semaines, votre corps est particulièrement réactif à l'extraction de lait car il apprend à estimer le lait maternel qu'il est censé produire. Votre taux de prolactine augmente chaque fois que du lait est extrait de vos seins, ce qui garantit sa croissance. Ce processus favorise également la maturation de la composition de votre lait. Pendant cette phase de production de lait maternel, votre corps produit du lait de transition en quantité croissante.3,4

Les premières semaines avec votre bébé sont essentielles pour établir une lactation installée sur le long terme. Plus votre bébé tète souvent, plus vous produisez de lait. C'est la loi de l'offre et de la demande. Chaque fois que du lait est extrait de vos seins, lorsque votre bébé tète ou lorsque vous l'exprimez, vos seins en produisent davantage.

Souvenez-vous : il est normal que les bébés tètent beaucoup, parfois toutes les 45 minutes, cela ne signifie pas qu'ils ne boivent pas assez de lait. Des tétées fréquentes favorisent l'établissement de la lactation, alors allaitez votre bébé à la demande, plutôt que selon un planning.

« Il est facile de croire que l'on ne produit pas assez de lait pendant les premières semaines car le nouveau-né tète tout le temps, mais cela est naturel », explique Jo, deux enfants, Royaume-Uni. « Nous sommes conditionnés pour penser qu'un petit bébé ne tète qu'à quelques heures d'intervalle, mais ce n'est pas vrai. »

N'oubliez pas que les bébés tètent aussi pour leur confort. L'allaitement permet de calmer et de rassurer votre bébé lors de son adaptation à la vie extra-utérine. Cela vous aider aussi à créer un lien entre vous.

Maintien de votre production de lait maternel le premier mois

Si vous vous laissez guider par votre bébé et le laissez téter aussi souvent qu'il le souhaite, aussi longtemps qu'il le souhaite, votre production de lait maternel devrait suivre.5

Certaines mères essaient d'allonger l'intervalle entre les tétées pour permettre à leurs seins de produire davantage de lait, mais ce n'est pas une bonne idée car cela peut ralentir votre lactation.2

Si vous ne pouvez pas allaiter votre bébé directement au cours des deux premières semaines, vous pouvez exprimer votre lait pour établir et préserver votre lactation pendant cette période cruciale et au-delà.

Saviez-vous que donner des biberons supplémentaires de lait maternisé à votre bébé peut en fait réduire votre production de lait maternel ? Vos seins ne reçoivent pas de message leur indiquant d'augmenter la production de lait maternel, car aucun lait n'est extrait. De plus, si votre bébé dort plus longtemps après un biberon, il est possible qu'il rate le moment auquel il aurait tété naturellement.

C'est ce que l'on appelle parfois le piège de la supplémentation. Après trois ou quatre jours d'alimentation au lait artificiel et moins d'extraction de lait, les seins reçoivent un message indiquant le début du sevrage. En réponse, ils réduisent la quantité de lait produite. Le bébé a alors de plus en plus faim et doit prendre un autre biberon de lait artificiel. Et le cycle continue et s'achève avec une production de lait maternel faible et un bébé principalement alimenté au lait artificiel. 

Votre production de lait maternel au-delà de six semaines

Après le premier mois, les pics de prolactine après une tétée commencent à baisser, votre lait est mature et votre corps parvient parfaitement à produire autant de lait que nécessaire pour votre bébé. En fait, vos seins passent en pilotage automatique.4 Vous pouvez également constater que vos seins semblent plus souples et qu'ils ne coulent plus.

À ce stade, il est fréquent de craindre que la production de lait s'arrête. Mais cela signale en réalité que votre production de lait maternel est établie et désormais en phase avec les besoins de votre bébé. Étonnamment, bien qu'il grandisse en permanence, votre bébé boira la même quantité de lait à six mois qu'à six semaines. Vous constaterez peut-être qu'il tète pendant de plus longues périodes, mais moins souvent. D'un autre côté, il est possible qu'il tète moins certains jours. Comme chez les adultes, l'appétit des bébés est variable !

Désormais, vous produisez du lait uniquement en fonction de l'offre et de la demande. Par conséquent, plus votre bébé boit (ou plus vous exprimez), plus vous produisez de lait.

Mais comment la production de lait fonctionne-t-elle réellement ? On pense que la production de lait est contrôlée par un composant de votre lait, la protéine FIL (pour feedback inhibitor of lactation). Plus vos seins contiennent de lait,2 plus ils contiennent de FIL, ainsi un sein plein produit moins de lait qu'un sein presque vide.

Votre production de lait maternel est-elle normale ?

Bien que les mères s'inquiètent souvent de leur production de lait maternel et se demandent comment l'augmenter, lorsque les bébés sont en bonne santé et grandissent correctement, les problèmes sont étonnamment rares.

« J'avais peur que mon nouveau-né ne boive pas assez de lait maternel car il ne buvait que pendant de courtes périodes et uniquement un sein à la fois, alors que je lui proposais les deux », explique Marjorie, deux enfants, Royaume-Uni. « Mais j'ai utilisé un tire-lait pour exprimer du lait et j'ai été surprise et rassurée de voir la quantité que je produisais. Je devais juste continuer à le nourrir régulièrement. »

N'oubliez pas que les mères ne s'adaptent pas toutes rapidement à un tire-lait. Vous pouvez également essayer d'exprimer manuellement et de sentir si vos seins passent aussi de l'état plein à l'état vide.

Si votre production de lait maternel vous inquiète, lisez nos conseils pour savoir si vous produisez peu de lait ou trop de lait.

Références

1 Pang WW, Hartmann PE. Initiation of human lactation: secretory differentiation and secretory activation. J Mammary Gland Biol Neoplasia. 2007;12(4):211-221.

2 Kent JC et al. Principles for maintaining or increasing breast milk production. J Obstet Gynecol Neonatal Nurs. 2012;41(1):114-121.

3 Ostrom KM. A review of the hormone prolactin during lactation. Prog Food Nutr Sci. 1990;14(1):1-43.

4 Cox DB et al. Blood and milk prolactin and the rate of milk synthesis in women. Exp Physiol. 1996;81(6):1007-1020.

5 Kent JC et al. Volume and frequency of breastfeedings and fat content of breast milk throughout the day. Pediatrics. 2006;117(3):e387-95.