Administrer du lait maternel à un bébé ayant des besoins particuliers

Si votre bébé a des besoins particuliers et n'est pas en mesure de prendre le sein, il existe de nombreuses autres manières de le nourrir au lait maternel.

Feeding your special needs baby breast milk

L'allaitement est un exercice exigeant pour votre bébé. Chaque fois qu'il tète, 40 muscles dans ses lèvres, sa langue, ses mâchoires et ses joues, ainsi que six nerfs crâniens,1 œuvrent ensemble pour contrôler et coordonner la succion, la déglutition et la respiration.

Si votre bébé présente une anomalie congénitale, un handicap ou une maladie qui affecte l'un de ces muscles ou nerfs, il n'est peut-être pas capable physiquement de téter. Il peut aussi être capable de téter en ayant du mal à boire suffisamment de lait. Mais cela ne signifie pas qu'il ne pourra pas bénéficier de tous les bienfaits de votre lait maternel. En fait, ses propriétés protectrices et bénéfiques pour la santé peuvent être encore plus importantes si votre bébé a des besoins particuliers.

« Le lait maternel contient de nombreux facteurs immunologiques, anti-inflammatoires et de croissance ainsi que des cellules vivantes », explique le Dr Katsumi Mizuno, professeur de médecine pédiatrique interne au Showa University Koto Toyosu Hospital. « Il est important de donner du lait maternel à un bébé ayant des besoins particuliers afin de prévenir les maladies infectieuses et de lui fournir une alimentation optimale. »

« Les bébés souffrant de pathologies congénitales et neurologiques sont plus susceptibles de contracter des infections respiratoires2,3 et auriculaires4 ainsi que des maladies gastro-intestinales,5 et aussi plus prédisposés à subir des interventions chirurgicales. Votre lait maternel joue un rôle efficace dans la prévention des infections et favorise la guérison »,6 déclare le Dr Mizuno.

Causes des éventuelles difficultés d'allaitement de votre bébé

Fente labiale et/ou fente palatine

Un bébé présentant une fente labiale n'est peut-être pas capable de fermer complètement sa bouche autour de votre mamelon pendant l'allaitement. Toutefois, une consultante en lactation ou une spécialiste de l'allaitement peut vous enseigner des techniques utiles. Souvent, les bébés avec des fentes palatines ne parviennent pas à produire la succion requise pour l'allaitement.7

Naissance prématurée

Si votre bébé est né prématurément, il n'a peut-être pas encore la force musculaire et la coordination requises pour un allaitement efficace. En savoir plus sur l'alimentation au lait maternel de votre bébé prématuré.

Trisomie et autres troubles associés

Il est probable que les bébés souffrant de trisomie 21 ne possèdent pas la tonicité musculaire et la coordination de la bouche et de la langue nécessaires pour se nourrir efficacement au sein.8 Les autres troubles trisomiques, tels que les trisomies 18 ou 13, ont également tendance à engendrer des difficultés d'alimentation complexes.

Troubles neurologiques 

Les troubles neurologiques (maladies cérébrales, vertébrales ou nerveuses) causent souvent de l'hypotonie, ce qui désigne, en jargon médical, une réduction de la tonicité musculaire. La paralysie cérébrale,9 l'hydrocéphalie, l'asphyxie néonatale, le spina-bifida, l'AVC de l'enfant, les malformations cérébrales et l'encéphalopathie hypoxique ischémique peuvent entraîner des difficultés à se nourrir.

Syndrome ou séquence de Pierre Robin

Les bébés touchés par ce syndrome présentent un maxillaire inférieur plus petit, souvent combiné à une fente palatine et une langue retombant à l'arrière de la bouche, ce qui rend l'allaitement quasiment impossible.10

Chirurgie orale

Une opération de la bouche, la langue ou la mâchoire de votre bébé peut rendre l'allaitement douloureux ou inconfortable pour lui pendant un certain temps.

Expression de lait maternel pour un bébé ayant des besoins particuliers

La première étape est d'amorcer votre production de lait afin d'en avoir assez pour votre bébé, quelle que soit sa capacité à se nourrir. Si votre bébé n'est pas en mesure de téter immédiatement, il est important de collecter autant de lait que possible en l'exprimant fréquemment. Initier et amplifier votre production de lait au plus tôt vous permettra d'avoir beaucoup de lait pour nourrir votre bébé, dans l'immédiat et dans le futur.

Il est recommandé de procéder à une double expression environ huit fois toutes les 24 heures, car cela maximise vos chances de vous constituer une bonne production de lait.11 Demandez de l'aide et des conseils à une consultante en lactation ou à une spécialiste de l'allaitement. 

« Les premiers mois, ma vie se résumait à exprimer mon lait. Je mettais des réveils la nuit, je me levais et exprimais mon lait toutes les trois heures », se rappelle Catherine, deux enfants, Nouvelle-Zélande. « En raison de sa fente palatine, Michael ne pouvait pas téter. Nous avons donc utilisé un biberon à presser spécial. Je devais le surveiller en permanence lorsque je le nourrissais, car si je le quittais des yeux, il risquait de s'étouffer ou je n'aurais pas vu le lait sortir du nez, ce qui le contrariait.

« Les groupes de soutien en ligne pour mamans exprimant leur lait exclusivement m'ont beaucoup aidée. J'ai pu continuer à exprimer mon lait pour le nourrir pendant sept mois, une véritable preuve d'amour ! »

Comment donner votre lait maternel à votre bébé

Certains bébés ont besoin d'être alimentés différemment au début avant de pouvoir découvrir l'allaitement ou le biberon. Une sonde d'alimentation peut être utilisée pour introduire doucement du lait dans l'estomac de votre bébé. La sonde peut être placée dans le nez ou dans la bouche par le professionnel de santé qui s'en occupe. Une fois qu'il sera capable de se nourrir autrement, la sonde sera retirée.

Si votre bébé peut avaler, mais pas se nourrir au sein, les spécialistes vous conseilleront d'autres méthodes d'alimentation. « Des méthodes telles que l'alimentation au doigt (le bébé boit du lait depuis une sonde d'alimentation ou un embout d'alimentation en silicone fixé au doigt du parent) peuvent être efficaces chez les enfants présentant un trouble neurologique. Une tétine pour besoins spéciaux peut aussi être plus simple pour le bébé », explique le Dr Mizuno. « Tout dépend du nourrisson. D'autres bébés préfèrent être nourris à la tasse. »

« L'alimentation à la tasse est souvent la méthode favorite et la plus sûre lorsque l'allaitement n'est pas possible », poursuit le Dr Mizuno. « Même si vous devez rester hospitalisée plus longtemps au début, il se peut qu'après votre sortie, vous puissiez allaiter plus longtemps. Il est possible qu'une grande quantité de lait soit renversée avec l'alimentation à la tasse,12 il convient donc de mesurer la prise de lait et le lait renversé de manière précise. »

Sarah, trois enfants, partage son expérience : « Notre fille aînée a des besoins complexes, du fait d'une infirmité motrice cérébrale. Au début, l'allaitement au sein lui convenait bien, mais le troisième jour, elle est tombée gravement malade et jusqu'à ses deux mois, nous lui avons donné du lait maternel exprimé via une sonde nasogastrique. Lorsqu'elle était à l'hôpital, j'exprimais mon lait toutes les trois heures. » 

L'histoire de Sarah se termine bien : « À environ huit semaines, lorsque son état de santé s'est stabilisé, nous avons réintroduit l'allaitement direct avec l'aide d'une spécialiste et elle a repris le sein facilement. À 12 semaines, de retour à la maison, elle se nourrissait exclusivement au sein.

« De nombreuses personnes ont pris soin de notre bébé, l'expression de mon lait m'a donc donné l'impression d'être utile et d'avoir un rôle particulier, et cela m'a aidée à traverser une période incroyablement difficile. »  

Si votre bébé est capable de prendre le sein

Si votre bébé ayant des besoins spéciaux est physiologiquement capable de prendre le sein, continuez à lui proposer le sein régulièrement en plus d'une autre méthode d'alimentation. Même s'il ne prend pas réellement de lait au sein, ce type de « succion non nutritive » peut réconforter et calmer votre bébé et l'aider à se sentir en sécurité, au chaud et aimé. Cela lui permet également de s'entraîner à la succion, ce qui peut faciliter la transition vers l'allaitement exclusif plus tard.

S'il est capable de boire du lait au sein, mais que cette méthode ne permet pas de satisfaire tous ses besoins nutritionnels, consultez des professionnels de santé pour connaître la quantité de lait exprimé dont il a besoin et la meilleure manière de lui donner. Utilisez un système de nutrition supplémentaire pour donner à votre bébé du lait exprimé pendant l'allaitement ou essayez l'un des dispositifs susmentionnés.

Si votre bébé se rétablit après une chirurgie orale, par exemple pour une fente labiale ou palatine, il pourrait trouver l'allaitement inconfortable pendant quelque temps. Proposez-lui le sein en plus d'autres méthodes d'alimentation, car même la succion non nutritive a un effet apaisant et des études suggèrent que cela peut aider les bébés à gérer la douleur.13

« De nombreuses personnes m'ont dit que mon fils ne pourrait pas se nourrir au sein avec une fente labiale. En fait, il arrivait très bien à téter, mais sa prise était assez douloureuse au niveau des mamelons », se souvient Nicola, trois enfants, Royaume-Uni. « Après sa chirurgie, il souffrait, mais il s'est vite apaisé. Sa prise a considérablement changé, et nous avons eu besoin de temps pour nous y habituer, mais il s'est vite remis à l'allaitement, et ce, jusqu'à son premier anniversaire. »

Références

1 Walker M. Breastfeeding management for the clinician. 4th edition. Burlington, MA, USA: Jones & Bartlett Publishers; 2016. 738 p.

2 Seddon PC, Khan Y. Respiratory problems in children with neurological impairment. Arch Dis Child. 2003;88(1):75-78.

3 Proesmans M. Respiratory illness in children with disability: a serious problem?. Breathe. 2016;12(4):e97.

4 Zeisel SA, Roberts JE. Otitis media in young children with disabilities. Infants Young Child. 2003;16(2):106-119.

5 González DJ et al. Gastrointestinal disorders in children with cerebral palsy and neurodevelopmental disabilities. An Pediatr (Barc). 2010;73(6):361.

6 Salvatori G et al. Human milk and breastfeeding in surgical infants. Breastfeed Med. 2014;9(10):491-493.

7 Reilly S et al. ABM Clinical Protocol# 17: Guidelines for breastfeeding infants with cleft lip, cleft palate, or cleft lip and palate, Revised 2013. Breastfeed Med. 2013;8(4):349-353.

8 Thomas J et al. ABM Clinical Protocol #16: Breastfeeding the Hypotonic Infant, Revision 2016. Breastfeed Med. 2016;11(6).

9 Wilson EM, Hustad KC. Early feeding abilities in children with cerebral palsy: a parental report study. J Med Speech Lang Pathol. 2009:nihpa57357.

10 Nassar E et a. Feeding-facilitating techniques for the nursing infant with Robin sequence. Cleft Palate Craniofac J. 2006;43(1):55-60.

11 Kent JC et al. Principles for maintaining or increasing breast milk production. J Obstet Gynecol Neonatal Nurs. 2012;41(1):114-121.

12 Dowling DA et al. Cup-feeding for preterm infants: mechanics and safety. J Hum Lact. 2002;18(1):13-20.

13 Harrison D et al. Breastfeeding for procedural pain in infants beyond the neonatal period. Cochrane Database of Syst Rev. 2014;10:CD11248